Journal Folha da tarde, 9.12.1953. De gauche à droite : la poétesse Hilda Hilst, Clelia Pisa et sa mère. Des années plus tard, Hilda Hilst sera l’une des écrivaines figurant dans l’ouvrage “Brasileiras : voix, écrits du Brésil”, organisé par Clelia Pisa et Maryvonne Lapouge Petorelli (Paris, ed. Des Femmes, 1977).

Les archives de Clelia Dente Pisa – Agent littéraire, lectrice pour d’importantes maisons d’édition à Paris – contiennent des précieuses informations pour tous ceux qui s’intéressent à la production littéraire brésilienne des années 1950-2000 et sa diffusion en France. Ils sont ouverts sur rendez-vous aux chercheurs et universitaires.

PHOTOGRAPHIES
DOCUMENTATION
ÉCRITS
ARTICLES DE PRESSE